Tag Archives: Pollution

Du pétrole dans le port de Sète

De 2004 à 2008, pour éviter de boire du pétrole avec l’eau du robinet, les habitants de la ZAE de Balaruc les Bains allaient chercher de l’eau en bouteille à l’annexe de la mairie. Aujourd’hui, c’est fini : la dépollution du terrain de Raffinerie du midi, cause de tous les maux pour les riverains, se poursuit de manière tranquille, avec un protocole adapté à une zone habitée, sans nuisances.

Le pétrole est partout. Maintenant ce sont les poissons qui en boivent dans leur biberon et les Sétois qui s’en plaignent : le pétrole envahit leur port. Comment faire pour s’en débarrasser ? Pour l’instant, aucun politique ne bouge. Des Sétois se mobilisent et lancent une pétition.

Je viens de le faire, cela m’a pris 3 minutes.

Gaz de schiste

Je n’ai pas pu assister à la projection du film “Gasland” de Josh Fox lundi 14 février dernier à Mèze. Je me tiens à jour sur ce sujet grâce aux articles et revues de presse de Montpellier Journal.

Plus je me documente sur ce sujet, plus les mauvais souvenirs reviennent : en 2004 une dépollution ratée du terrain de Raffinerie du midi, à Balaruc les Bains, près de chez moi, avait généré des odeurs de gaz au robinet. Il avait fallu une très forte mobilisation des habitants concernés pour obtenir un arrêt des travaux, puis un changement du protocole de dépollution.

Gaz de schiste: beaucoup de questions, mais les réponses ont une odeur de déjà vu.

Reste une question qui est rarement posée dans les articles sur ce sujet : cette ruée vers le gaz de schiste n’est-elle pas le reflet des besoins insatiables de nos sociétés et des individus consommateurs qui les composent de toujours plus de déplacement, plus d’objets, plus de viande dans l’alimentation, etc. ? Réponse de José Bové : « S’il n’y a pas un débat d’abord sur les questions d’énergie et sur les priorités aujourd’hui… Le principal problème, c’est le gaspillage énergétique. »
Merci, Montpellier Journal.

Pour contacter le collectif Héraultais “Gaz de schiste : non merci !” : collectif34.gazdeschiste ( at ) gmail.com
Le calendrier des événements est ici.

La dépollution redémarre à Balaruc

Vendredi 14 novembre (ce soir !) je serai à 18h30 à la Maison du Peuple de Balaruc les Usines.

Pourquoi ? Parce que la dépollution du terrain de Raffinerie du Midi redémarre la semaine prochaine. C’est ce soir que sont présentés les détails du protocole, du suivi médical de la population, des tests de la qualité de l’air, de la qualité de l’eau. Mairie, Raffinerie du Midi, Véolia, DRIRE, DDASS, Air Languedoc Roussillon seront présents pour répondre à vos questions.

Samedi 15 novembre à 10h, ce sera l’Assemblée Générale de l’association Vigilance Dépollution, salle Manuréva, à la base Nautique de Balaruc – c’est la salle avec la vue sur l’étang de Thau.

Le 14 et le 15, venez nombreux : c’est de votre air, de votre eau, de votre santé, dont on parlera.

Télécharger l’information distribuée aux riverains du terrain par l’association Vigilance Dépollution.

Exit le pétrole au robinet à Balaruc les Bains

Une page se tourne à Balaruc les Bains : le 28 mai, la mairie arrête la distribution d’eau en bouteille pour les riverains du terrain de Raffinerie du midi. La mairie a distribué une note d’information à tous les foyers concernés.

C’est une bonne nouvelle. Les tests, effectués par la DDASS en trois points de prélèvement différents, le montrent : l’eau ne présente plus de traces d’hydrocarbure supérieures aux normes.

Autre bonne nouvelle, le chantier de dépollution va reprendre, mais dans un cadre plus surveillé que par le passé.

  1. Les experts judiciaires qui travaillent sur le dossier depuis 2005 devront approuver le nouveau protocole de dépollution avant reprise du chantier. Cela décale la reprise des travaux de dépollution, qui seront donc en retard par rapport au calendrier fixé par l’arrêté préfectoral de janvier. Mais les riverains y gagnent un avis complémentaire et neutre. Redémarrage des travaux : début novembre 2008.
  2. Le protocole de dépollution a changé. Alors qu’en 2004 beaucoup de terres très polluées ont été remuées et laissées à l’air libre pendant 6 semaines, le nouveau protocole devrait limiter les nuisances à 15 jours. Pendant cette phase, la qualité de l’air sera surveillée en continu, jour et nuit.
  3. La DDASS a mandaté un médecin de la CIRE pour travailler avec les riverains et la mairie à la mise en place d’un suivi sanitaire de la population pendant cette phase délicate des travaux.

Pendant que la DRIRE finalise le protocole avec Raffinerie du Midi, le pompage du pétrole découvert en janvier 2007 dans la nappe saumâtre, sous le terrain du côté de Port Suttel, continue. Jusqu’à épuisement de la pollution dans la nappe. Ces poches avaient engendré à l’époque des rejets dans l’étang de Thau.

La mairie organisera une réunion publique d’information avant le redémarrage des travaux. J’habite à côté du terrain et il me reste des questions :

  1. Y aura-t-il masquage ou non des odeurs de pétrole dans l’air ?
  2. Quels seront les détails du suivi de la qualité de l’air (nombre de capteurs, emplacements, polluants recherchés) ?
  3. Quels seront les détails du suivi de la qualité de l’eau effectué par Véolia (fréquence et emplacement des tests, protocole de récolte des échantillon d’eau, polluants recherchés) ?
  4. Quand est-ce que tout va redémarrer exactement ?
  5. Pendant le chantier, comment accèdera-t-on à l’information sur la qualité de l’air, de l’eau ?