Tag Archives: gaz de schiste

Quel avenir pour nos territoires ?

Vendredi soir, 20h30 à la MJC de Poussan, je répondrai à l’invitation de la Ligue des Droits de l’Homme.

Au programme du débat :
Quel avenir pour nos territoires de vie ?
Depuis plusieurs années, la Ligue des Droits de l’Homme appelle à la vigilance citoyenne pour le respect du droit à un environnement sain, pour que les choix politiques s’imposent sur la raison économique et ne soient pas le fait uniquement des élus.
Sur le territoire du nord du bassin de Thau, deux projets ouvrent le débat sur cette thématique :

  1. Le projet national d’exploitation du gaz de schiste causant une dégradation environnementale incommensurable est depuis plusieurs mois au centre de nombreux débats. Les départements de l’Aveyron, du Gard, de la Lozère et de l’Hérault sont concernés par le permis de Nant. Celui-ci s’étend jusqu’à certaines de nos communes.
  2. A Poussan, la création sur plus de 100 hectares d’un Hinterland, base arrière du port de Sète servirait de plate forme logistique, de lieux de stockage aux importateurs et exportateurs. La commune de Poussan a déjà émis un accord de principe pour la cession des parcelles. Pourtant, de plus en plus de personnes émettent de grandes réserves sur ce choix qui ne semble pas être compatible avec la notion de développement durable, dont la prise en compte est essentielle pour notre avenir.

Gaz de schiste

Je n’ai pas pu assister à la projection du film “Gasland” de Josh Fox lundi 14 février dernier à Mèze. Je me tiens à jour sur ce sujet grâce aux articles et revues de presse de Montpellier Journal.

Plus je me documente sur ce sujet, plus les mauvais souvenirs reviennent : en 2004 une dépollution ratée du terrain de Raffinerie du midi, à Balaruc les Bains, près de chez moi, avait généré des odeurs de gaz au robinet. Il avait fallu une très forte mobilisation des habitants concernés pour obtenir un arrêt des travaux, puis un changement du protocole de dépollution.

Gaz de schiste: beaucoup de questions, mais les réponses ont une odeur de déjà vu.

Reste une question qui est rarement posée dans les articles sur ce sujet : cette ruée vers le gaz de schiste n’est-elle pas le reflet des besoins insatiables de nos sociétés et des individus consommateurs qui les composent de toujours plus de déplacement, plus d’objets, plus de viande dans l’alimentation, etc. ? Réponse de José Bové : « S’il n’y a pas un débat d’abord sur les questions d’énergie et sur les priorités aujourd’hui… Le principal problème, c’est le gaspillage énergétique. »
Merci, Montpellier Journal.

Pour contacter le collectif Héraultais “Gaz de schiste : non merci !” : collectif34.gazdeschiste ( at ) gmail.com
Le calendrier des événements est ici.