Category Archives: Balader

Plongée sous-marine sous les tables ostréicoles

Si je savais plonger avec des bouteilles, je contacterais immédiatement M. Thibault Degrave, d’Alphadiving au Cap d’Agde, pour plonger sous les tables avec lui. Normalement, les tables à huîtres sont interdites à la navigation et aux plongeurs. M. Degrave est autorisé à organiser ces plongées par la Préfecture. L’arrêté a été publié le 30 mars 2011 : il donne tous les détails, dates exactes, tables concernées.
Pourquoi plonger sous les tables doit être une expérience inoubliable ?

  1. Parce que les huîtres filtrent l’eau en y puisant leur nourriture, autour des tables, l’eau est plus claire qu’ailleurs dans l’étang, même en pleine chaleur.
  2. Parce que les poissons, les oursins, les anémones et toute la faune de l’étang aiment s’y promener, s’y fixer – c’est comme plonger dans un aquarium.

Passion plongée


Quand les plongeurs partagent leur passion, ils nous aident à mieux voir l’étang. Ma dernière trouvaille : le site d’Isa (c’est pas moi ! Une autre Isa !) et ses photos de la faune de l’étang de Thau (prises par Alain Ponchon).

Sur le blog d’Arnaud Abadie, l’étang prend les couleurs d’une destination très exotique ! Vivement que je puisse y plonger mon masque et mon tuba avant les grosses chaleurs… là l’eau est encore trop froide à mon goût.

Oh ! Cousins ! Des batobus pour se voir plus ?

Thau Agglo lance une étude pour la mise en place de navettes sur l’étang et sur les canaux.

Autant l’union des communautés de communes n’est toujours pas une évidence – qui se souvient de la pub de juin 2008, ci-dessous ? - autant cette idée de navette est une évidence qui me parle.

Pour moi c’est tout vu, c’est OUI, tout de suite, là, maintenant !

1. pour recommencer à aller manger des brochettes à Sète en été,
2. pour arriver à l’heure aux rendez-vous,
3. pour profiter encore plus de l’étang,
4. pour faire marner les lyonnais,
5. pour monter dessus avec mon vélo et profiter de la piste cyclable du Lido,
6. pour épater les copains parisiens quand ils débarquent du train à Sète,
7. pour aller plus rapidement refaire mon stock de Noilly Pratt ambré à Marseillan,
8. pour manger un plateau d’huitres à Bouzigues sans perdre de temps à trouver une place de parking,
9. parce que La Rochelle, Nantes, Lorient, Paris l’ont fait et que ça marche,
10. parce que tout le monde autour de l’étang n’attend que ça : se rencontrer plus facilement. On est cousins ou quoi ?

Je n’ai que deux petites requêtes : Pierre, s’il te plait,
1. des bâteaux électriques, comme à La Rochelle, pour ne pas faire peur aux dorades !
2. un partenariat avec la CCNBT, pour faire de ce projet de navettes un projet à l’échelle de l’étang, pas juste de sa moitié sud-est …

Nouvelle piste cyclable Balaruc – Mèze

Elle est belle, elle est longue, elle est parfaite pour se déculpabiliser de l’envie soudaine d’aller prendre un café chez les copains Mézois !
Un seul reproche : elle est tellement plate qu’elle attire plus les piétons que les cyclistes… Piétons, cyclistes : il va falloir apprendre à partager cette magnifique balade autour de l’étang !
Et un constat : le succès de la piste cyclable fait le malheur des oiseaux qui nichaient dans la crique de l’Angle avant, lorsqu’il n’y avait qu’une voie ferrée désaffectée. Les promeneurs sont ravis, mais les oiseaux sont partis. Où ?


Éloge du gris

Aujourd’hui, Thierry et moi nous sommes promenés sous la pluie. Depuis la frayeur que Thierry nous a offerte pour la Saint Valentin, nous avons pris la résolution de faire une heure d’exercice physique tous les jours – pour nous forcer à ne pas rester collés devant nos claviers à longueur de journée.

Nous avons la chance d’avoir accès à une balade d’une heure le long de l’étang depuis chez nous. Pas d’excuses, même quand il pleut, c’est beau !