3 thoughts on “De retour à Balaruc

  1. Jacques Dalquier

    A propos de votre article sur le Pioch d’Ay, je voulais simplement signaler que cet espace magnifique et miraculeusement préservé fait l’objet d’un aménagement intelligent dans le cadre du Jardin Antique Méditerranéen sous la maîtrise d’ouvrage de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau; depuis près de trois ans, cet établissement public a mené les études, projets, dossiers, concertations, grâce aux travaux d’un comité de pilotage composé d’élus, d’administratifs, d’experts (archéologues, archéo-botanistes, archiectes, paysagistes,…) destinés à faire d’une partie de cet espace (un tiers environ des 5 ha) un haut lieu de culture et de loisir.

  2. Isabelle Crouzet

    Je laisse Thierry vous répondre (c’est lui qui a écrit l’article sur le Pioch), je crois que sa réaction au projet de jardin antique est viscérale, il est né ici, moi pas.
    Je suis allée consulter le dossier du jardin antique à la mairie de Balaruc. Vous semblez connaître le sujet mieux que moi. Seriez-vous disponible pour m’en parler de vive voix, ou pour me présenter des responsables du projet ? J’aimerais tellement croire en “l’aménagement intelligent” … Si vous connaissez des exemples “d’aménagement intelligent” déjà à l’oeuvre autour de nous (et spécifiquement autour de l’étang) à prendre comme modèles, je suis intéressée aussi.

  3. Thierry Crouzet

    @Jacques Comme le dit Isabelle je cherche encore un signe d’intelligence dans l’aménagement de notre territoire… Si vous voulez on discutes de ça autour d’un verre, on se filme et on fait partager notre entretien aux Balarucois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>