Scori Frontignan portes ouvertes

Scori portes ouvertes le 20 février 2008

Douze habitants du pays de Thau se sont rendus aujourd’hui chez Scori, à l’invitation de Pierre Abellaneda, son directeur.

Je recommande à tous ceux qui se plaignent de mauvaises odeurs sur la route de Sète et alentours d’écouter ce qui sera fait pour y remédier en 2008.

Pour moi, l’expérience est concluante. Je sors de cette rencontre en comprenant mieux l’activité de Scori et les risques potentiels liés aux produits manipulés.

J’espère que d’autres industriels installés autour de l’étang de Thau nous donneront l’opportunité de les rencontrer. Je pense particulièrement à Sud-Fertilisants (Groupe Roullier), le fabriquant d’engrais à l’entrée de Sète. Si vous y connaissez quelqu’un, faites-moi signe !

Mauvaises odeurs : le projet pour y remédier


7 thoughts on “Scori Frontignan portes ouvertes

  1. di cesare

    Il semble que le masquage des odeurs soit un problème difficile à résoudre.
    Monsieur Abellaneda, précise qu’il est compliqué de bâcher des fosses qui sont ouvertes régulièrement pour que les camions puissent déverser les produits à traiter.
    Pour l’affaire qui nous concerne (dépollution site Raffinerie du Midi) cela voudrait-il dire qu’il n’y a réellement rien à faire et qu’à subir ces mauvaises odeurs pendant la 1ère phase d’excavation des terres ?
    A moins d’insister pour que des seuils de contamination soient définis au préalable et nous mettent hors de danger, quitte à différer les travaux jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Si les riverains ont la garantie et la certitude de ne respirer que des mauvaises odeurs sans conséquence pour leur santé peut-être que la “pillule sera plus facile à assimiler” quitte à prévoir un plan d’évacuation comme il l’a été proposé.
    Je suis d’accord avec Mr Abellaneda quand il dit que la perception des odeurs est une perception très relative…
    Claudine

  2. Isabelle Crouzet

    Ce que j’ai compris de notre discussion avec SCORI sur le sujet des odeurs, c’est qu’elles ne seront en aucun cas masquées : elles seront aspirées puis traitées par filtre à charbon. La difficulté vient (comme tu le dis) du fait qu’il faudra pour être efficace clôturer certains espaces ouverts pour que l’aspiration soit efficace, notamment l’espace de déchargement des camions. Je proposerai à Pierre Abellaneda, le directeur de SCORI que tu as rencontré mercredi, de faire le point sur ses travaux de gestion des odeurs en cours d’année.

    Par contre, la question de masquage des odeurs pendant les travaux de dépollution du terrain de Raffinerie du Midi (Balaruc les Bains) reste d’actualité. Je travaille encore sur le compte-rendu de l’AG de l’association Vigilance Dépollution du 9 février dernier. J’espère le publier ce week end. Tu l’as entendu comme moi : les riverains préférent de loin les odeurs de pétrole pendant les travaux à un masquage de ces odeurs, car dans ce cas, il n’y aura aucune aspirations des effluents gazeux (potentiellement toxiques) pendant l’extraction des terres polluées. Personne ne peut garantir avec certitude à l’ avance de la qualité de l’air pendant les travaux, donc je ne vois pas encore comment faire accepter aux riverains un masquage d’odeur.

  3. di cesare

    Ne sommes-nous pas en droit d’exiger une garantie de qualité de l’air respiré et demander que toutes les mesures soient prises avant le redémarrage. Sans doute faut-il obtenir le soutien d’experts qui pourront argumenter (Air Languedoc ?) et d’un juriste comme Mr Vassalo qui fera valoir les droits en vigueur.
    Il faut être récurrent et trouver des arguments forts…
    Qu’en penses-tu ?
    Claudine.

  4. Isabelle Crouzet

    Oui, toutes les mesures doivent être prises à l’avance si la qualité de l’air fait défaut. Je crois que DRIRE, DDASS, Préfecture et riverains sont d’accord sur ce point.

    Il reste plusieurs questions à éclaircir avant démarrage des travaux : comment mesurera-t-on la qualité de l’air (emplacements des capteurs) ? Quels COV seront recherchés ? Comment définira-t-on les différents seuils de la qualité de l’air et notamment celui nécessitant évacuation ? A quelle fréquence obtiendra-t-on les résultats ? Et surtout, quel sera le plan d’évacuation (population concernée) ?

    Le comité de pilotage défini en janvier dernier par la Préfecture est le bon endroit pour obtenir une réponse à toutes ces questions.

    Par ailleurs, lors de l’AG de Vigilance Dépollution du 9/02 les riverains se sont prononcés pour un contrôle du benzène par l’association en plus de ce qui sera fait par les contrôleurs officiels.

  5. postel

    bonjour, je suis de frontignan et ces odeurs donnent une mauvaise image de la region, elles font mal a la tete, je n’aere pas ma maison quand il y a ces odeurs, c’est vraiment desagreable, et je reste persuader quels sont nocives pour la sante ; en attendant nous esperons que les personnes competentes agiront en faveur des citoyens assez rapidement meme si des moyens ont ete mis en place…

  6. Isabelle Crouzet

    C’est vrai, j’ai noté des odeurs fortes ces derniers jours en passant sur la route en bas de SCORI. Si vous habitez à côté, cela doit être très gênant. Je n’en sais pas plus que ce qui a été dit par Pierre Abellaneda, lorsqu’il nous a rencontré. Ce qui n’est pas dit dans cette vidéo, mais dans la vidéo intégrale, c’est que les émissions de gaz de SCORI sont filtrées au charbon actif, et suivies en continu pour contrôler les éventuels rejets nocifs. A priori, ce que vous sentez ne serait pas dangereux (c’est confirmé par les études d’Air Languedoc Roussillon publiées sur leur site et accessible depuis cet article). Pour revenir aux odeurs, le plan de travaux est présentée ici dans la vidéo. Si vous ne notez pas de diminution des odeurs en fin d’année, il faudra que je recontacte M. Abellaneda pour comprendre où il en est. Tenez-moi au courant.

  7. postel

    Merci pour l’interêt que vous avez apporté a mon message,
    il est vrai que j’ai remarqué une petite amelioration depuis l’année derniere, il y avait des periodes plus recurentes à ces odeurs nauséabondes et cela durant des jours ; mais elles sentent toujours aussi forte “une odeur de fioul” mais moins longtemps…merci pour ses infos et les liens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>