Les recettes des grands maîtres pétroliers

Depuis le weekend dernier, les odeurs d’hydrocarbures sont très fortes sur la zone de Balaruc. Plus personne n’ignore que ce que nous respirons contient des substances cancérigènes. Hier matin au réveil, elles avaient pénétré chez moi. Ce soir un bon michournaou souffle sur Balaruc, c’est la première soirée de la semaine sans odeurs. Un peu d’humour dans un monde de “brut”…

Avec la participation approximative des services publics concernés
Centre Pétro-ludique de Balaruc les Bains

  1. Récupérer une friche industrielle (anciennes Raffineries) en bordure d’étang et entourée d’habitations si possible.
  2. Bien brasser trente milliers de mètres cubes de terres chargées en hydrocarbures lourds et benzène pendant quelques semaines afin de bien contaminer l’air, l’eau et la nappe en sous-sol.
  3. Obtenir une part d’hydrocarbures volatiles dans l’air, une autre d’hydrocarbures dans le réseau d’eau potable et enfin une dernière part de lourds dans la nappe.
  4. Réactiver la circulation de centaines de mètres cubes de nappe phréatique contaminée avec l’étang de Thau.
  5. Placer le tout dans une ville thermale en prenant soin de laisser diffuser sur les riverains.
  6. Assaisonner avec des quantités généreuses d’irresponsabilité, indifférence, négligence, mauvaise foi, et mensonges des autorités “incompétentes”.

Vous obtiendrez un mélange toxique, cancérigène, explosif et inflammable à plus d’un titre. Laisser fermenter un ou deux ans puis servir bien chaud aux personnes intéressées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>