Land art à Balaruc les bains

L’Association Vigilance Dépollution invite les Balarucois à manifester. Touchés ou non par la pollution aux hydrocarbures de l’air et de l’eau, rendez-vous vendredi 27 avril. Participez à une action revendicatrice sous forme de performance participative en land art.

  1. à 17h00 au 31 rue des Trimarans, zone artisanale de Balaruc les Bains, pour ceux qui peuvent aider aux préparatifs,
  2. à 18h00 pour les autres, au rond point de la serpentine à Balaruc les bains.

Plan d’accès:
Plan

2 thoughts on “Land art à Balaruc les bains

  1. Association Vigilance Dépollution

    Chers amis,
    Nous avons reçu 107 réponses aux questionnaires santé à ce jour. Merci ! Pour les retardataires, vous le trouverez ici.

    Les symptômes répertoriés sont très typiques d’intoxication par hydrocarbures (HC). La semaine prochaine ils seront analysés par un docteur en épidémiologie. Nous vous tiendrons informés des résultats. Il faut noter que de nombreuses personnes ont observé une recrudescence des symptômes d’allergies déjà existantes. Ce sera transmis à l’épidémiologiste.

    Des très fortes odeurs d’HC se sont de nouveau présentées aux Mouettes le week-end, et dans la zone artisanale ensuite, particulièrement la nuit. L’intensité de la pollution la nuit rend l’air asphyxiant, et les gaz pénètrent dans les maisons pendant les heures de sommeil. Nous vous encourageons de sceller le mieux possible les entrées d’air. Les odeurs autour du rond point dans la route de Sète, au niveau des travaux vont et viennent, affectant les passants et les clients des commerces à côté. Aucune mesure de protection pour éviter ce dégazage dangereux pour la santé publique n’est prise.
    Ce matin, nous avons tenté de porter plainte à la gendarmerie, qui, chargée d’une enquête déjà en cours, et après ving minutes de délibérations, n’a pas accepté de prendre nos plaintes!!!
    Comportement pour le moins surprenant, étant donné le caractère toxique et cancérigène des gaz polluant l’atmosphère. D’après notre juriste notre plainte aurait du être enregistrée comme mise en danger de la vie d’autrui. Nos appels à la préfecture n’ont pas eu plus de succès, “…la DDASS est au courant et s’en occupe…”
    Nous nous demandons ce qu’il faut de plus pour que les autorités agissent et épargnent les riverains de l’irréparable…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>