De l’essence au robinet dans le Canard

À lire en page 5 du Canard Enchaîné de cette semaine : un article récapitulant les déboires des riverains du terrain des Raffineries du Midi à Balaruc les Bains (dont je fais partie).

Téléchargez l’article ici. Cette renommée nationale va peut-être accélérer la résolution de cette crise sanitaire. Hier soir quand je me suis couchée, l’air sentait très fort les hydrocarbures (pour savoir pourquoi, cliquez ici).

One thought on “De l’essence au robinet dans le Canard

  1. Association Vigilance Dépollution

    Des centaines de personnes respirent de l’air avec des odeurs de gaz insupportables. Des gaz qui sont également présents dans le réseau d’eau potable. Gaz contenant des hydrocarbures cancérigènes, que nous respirons avec plus ou moins d’intensité et de fréquence depuis déja presque trois ans, mais qui se sont nettement intensifiés depuis le démarrage du chantier de la route de Sète. Pourtant personne n’est informé offficiellement des graves dangers sanitaires que cela représente. Personne ne reçoit de moyens de protection. Personne n’a la possibilité de partir pour éviter d’accumuler encore plus de cancérigènes dans son organisme. Personne ne se dérange pour faire des analyses d’air pour effectuer les études épidemiologiques indispensables. Personne, et particulièrement pas un seul enfant, n’est suivi pour dépister des éventuels cancers (du foie, pancréas et vessie, en plus des leucémies associées à ces produits), et augmenter les chances de survie à travers un diagnostique précoce. Pourquoi ?
    Ceux dont le travail est d’appliquer les mesures adéquates, ceux qui sont responsables de cette grave atteinte à la santé publique, respirent de l’air propre, et boivent de l’eau potable.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>