Monthly Archives: March 2007

Maître Pierre

Nancy a son Saint Nicolas et son Père Fouettard, Lyon a son Guignol, Marseillan a son Maître Pierre. Mercredi 28, 14h30, c’est la fête de Maître Pierre dans la salle municipale de Marseillan. Découvrez son histoire racontée par Marcel Sabatier, charpentier de marine Sètois, aujourd’hui Marseillanais par affection (vidéo de 10 minutes).


Révolution pour les algues

Les Bretons n’en peuvent plus de leurs algues. Miracle. La société Olmix a mis au point un procédé révolutionnaire pour les transformer en une argile organique utilisable en cosmétique, nutrition animale ou fabrication de plastique.

Reportage de France Bleue Armorique, 2 minutes

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Et si autour de l’étang des entrepreneurs s’inspiraient de cette trouvaille. Emplois + nettoyage + moins de malaïgue + je ne sais pas trop quoi… ça pourrait faire un bon cocktail.

Qui est touché par la pollution ?

À Balaruc les Bains, pour moi, la pollution de l’eau par les hydrocarbures ne se limite pas à la zone artisanale et au quartier des Mouettes. Les experts trancheront mais, en attendant, regardons la carte ci-dessous (zoom ici).

Réseau d'eau le long du terrain pollué

En vert, j’ai repéré la canalisation qui part de la source Cauvy et remonte vers Frontignan. Elle longe le terrain des anciennes raffineries et passe dans la zone du rond point de la gare qui est imbibée d’hydrocarbures. Cette canalisation rejoint un réservoir du Syndicat d’Adduction d’Eau Potable (SAEP) qui alimente tout Balaruc les Bains, Balaruc le Vieux et Frontignan. L’eau est vraissemblablement traitée mais est-ce suffisant ?

En rouge, j’ai repéré les canalisations qui desservent la zone artisanale, le quartier des Mouettes mais aussi, en toute évidence, d’autres zones de Balaruc. Le clapet anti-retour qui empêche la pollution de la zone artisanale d’affecter l’ensemble du réseau ne sert à rien car il est situé en aval de la pollution principale, à l’entrée de la zone artisanale.

Jean-Marie Pesce raconte Roquerols

Je veux faire de ce blog un espace pour recueillir la mémoire des anciens autour de l’étang. Jean-Marie Pesce, Balarucois de 71 ans, commence la série avec deux anecdotes sur le phare de Roquerols.

Jean-Marie Pesce, 6 minutes


Je suis repartie de cette rencontre avec, pour devoirs à faire à la maison, un épais dossier sur l’eau et l’étang ! Ancien responsable technique des Thermes de Balaruc les Bains, Jean-Marie a résumé par écrit ses connaissances du milieu en 1993. Je parlerai avec lui de ce dossier prochainement (dés que je l’ai lu).

Développement durable pour l’étang

Jeudi, je suis retournée au Flo des mots où Aura Penloup m’avait donné rendez-vous. Aura est la directrice de l’association Galapians, qui se consacre à l’éducation à l’environnement sur le bassin de Thau.

Aura Penloup, 6 minutes


Aura nous donne rendez-vous du 2 au 7 avril 2007 pour la semaine du développement durable, événement créé en partenariat avec l’ARDAM et l’ADENA.

Je serai au rendez-vous pour les conférences « Réchauffement climatique : quels impacts sur la bassin de Thau », « Réchauffement climatique : comment agir au quotidien ? » et, sans doute, pour la visite de la Réserve du Grand Bagnas…

Téléchargez le programme.