Montaigne à Mèze : du politique et de la liberté

Mercredi 7 février, le philosophe mézois Michel Negrell a présenté Montaigne, suivant la perspective politique et liberté. Je craignais de m’ennuyer et j’ai été enthousiasmée. J’ai découvert que Montaigne était un moderne. En tant que Maire de Bordeaux (1581-1585), il fut un pragmatique de la politique. Sa méthode pourrait faire recette aujourd’hui :

  1. reconnaître la complexité du monde, éviter le simplisme,
  2. ne pas céder sur ses valeurs,
  3. recourir à la parole et à la négotiation.

Partie 1, 20 minutes

  1. Résumé de la vie de Montaigne.
  2. La politique comme spectacle.
  3. De l’impuissance des politiques à gouverner.


Partie 2, 20 minutes

  1. Machiavel.
  2. Politique et déception.
  3. Conservatisme de Montaigne.
  4. La négotiation comme outil politique.


Partie 3, 20 minutes

  1. L’honnêteté en politique.
  2. Liberté d’opinion.
  3. Conclusion: éthique de la responsabilité appliquée à la politique.
  4. Début du questions-réponses, débat.


Partie 4, 14 minutes

Suite et fin du débat.


Le cycle des conférences de Michel Negrell sur Montaigne continue, au chateau de Girard (Mèze), de 18 à 19h30:

  1. Mercredi 14 Mars : De Dieu et de la foi
  2. Mercredi 18 Avril : De la conscience morale et de la conscience psychologique
  3. Mercredi 9 Mai : De la vérité et du savoir
  4. Mercredi 13 Juin : De l’amitié et de l’amour

2 thoughts on “Montaigne à Mèze : du politique et de la liberté

  1. Noureddine

    Je suis au fans club de Michel car ces cours sont brillants et instructifs
    une vrai bouffée d’oxygéne et une philosophie que je pratique au boulot ,en famille avec mes amis
    passionnant

  2. Isabelle Crouzet

    Michel Negrell reprend ses conférences ce jeudi 15 novembre. Le programme cette année :SPINOZA, La Béatitude par le concept et par la caresse.
    Mise à jour du programme : ville de Meze (cliquer sur Culture).
    Jeudi 15 novembre 2007 – “Dieu, c’est-à-dire la Nature”
    Jeudi 6 décembre 2007 – “Avant tout : réformer l’entendement et le rendre apte à comprendre les choses”
    Jeudi 10 janvier 2008 – “Nous ne savons même pas ce que peut un corps”
    Jeudi 7 février 2008 – “Nous ne désirons pas une chose par ce qu’elle est bonne, nous la disons bonne parce que nous la désirons”
    Jeudi 13 mars 2008 – “Est libre ce qui existe par la seule nécessité de sa nature et est déterminé par soi seul à agir”
    Jeudi 10 avril 2008 – “La béatitude n’est pas la récompense de la vertu mais la vertu elle-même”
    Jeudi 29 mai 2008 – “L’éthique de la joie : un mode d’existence”
    18h30 – Château de Girard – Entrée libre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>