Monthly Archives: February 2007

Fini les huîtres de l’étang ?

L’agglo investit 52 millions d’Euros pour réaménager le Lido de Sète à Marseillan. Démarrage des travaux en mars pour une fin prévue en 2011. Il faut courir acheter la Gazette de Sète du 23 février : Caroline Solano y décrit dans le détail le projet. Le Midi Libre le résume ici.

Je vois un paradoxe dans l’adhésion des ostréiculteurs au projet d’aménagement proposé par Listel – ils sont 200 à se déclarer intéressés par l’installation de nouveaux bassins de stockage et d’affinage sur le Lido.

D’abord, l’argument “nous allons créer une nouvelle gamme d’huîtres” me semble incongru. En tant que spécialiste marketing, je sais qu’un produit doit avoir une spécificité. Aujourd’hui, les huîtres de l’étang profitent d’un biotope unique. Si demain toutes les huîtres sont de bord de mer, n’importe quelle ville de bord de mer pourra faire les mêmes huîtres que celles de l’étang. Je ne dis pas qu’il ne faut pas faire d’huîtres de mer, mais les ostréiculteurs doivent réaliser qu’ils risquent de perdre leur avantage concurrentiel s’ils ne préservent pas la production de l’étang.

Ensuite, l’argument économique “nous pourrons commercialiser toute l’année, même quand l’étang est fermé” est dangereux. Une fois les bassins installés, ils pourront servir pour des huitres d’importation. Les ostréiculteurs risquent de se transformer en grossistes mareyeurs. C’est ça qu’ils veulent ?

Au final, j’ai l’impression que les ostréiculteurs sont en train de se désintéresser de l’étang. C’est comme si sa fermeture était déjà une fatalité. Je propose à tous ceux qui ont envie de s’exprimer de me contacter pour que je vienne les filmer.

Marée noire dans l’étang

Etang pollué

Lundi soir, à Balaruc les Bains, une nappe de pétrole s’est échappée dans l’étang. Elle provient de la nappe d’eau saumâtre polluée du terrain des Raffineries du Midi.  Elle s’est échappée par les tuyaux d’évacuation des eaux de pluie qui se déversent dans le port Suttel.

Pourquoi cette pollution soudaine? C’est probablement la tranchée creusée pour remplacer nos canalisations d’eaux usées qui est en cause : la tranchée est creusée en partie dans la roche qui retenait la nappe polluée, et a créé un passage entre celle-ci et l’étang via les canalisations d’eau pluviales.

Etang pollué

Le balarucois qui a donné l’alerte rapporte que la nappe s’étendait hier sur une vingtaine de mètres, et sur toute la largeur du port à la sortie des tuyaux. Ce midi, il ne restait que quelques flaques nauséabondes en bordure : le vent soufflait du nord, le plus gros est parti dans l’étang !

Etang pollué

Histoire d’une pollution

Je poursuis mes interviews de Didier Masson. Aujourd’hui, il raconte ce qui s’est passé en 2004 lorsque les Raffineries du Midi (Groupe Total) se sont attelées à la dépollution de leur terrain de Balaruc les Bains. Au départ, c’était une excellente initiative qui a vite tourné au cauchemard pour les riverains : la dépollution a provoqué une pollution de l’air et de l’eau ! Les riverains ont eu des malaises de gravité variable comme les attestent les certificats médicaux.

À l’heure actuelle, le terrain n’est toujours pas dépollué, pire, la pollution s’est étendue à la nappe d’eau présente en sous-sol, elle-même en contact avec l’étang de Thau.

Cette nappe d’eau chargée d’hydrocarbures touche aussi les canalisations en bordure du terrain des Raffineries. Les travailleurs qui remplacent actuellement les canalisations d’eaux usées entre Balaruc et Sète ont les pieds dedans. Tous les riverains soupçonnent les canalisations d’eau potable d’être touchées elles aussi – celle des Balarucois et celle de tous les usagers de la source Cauvy.

Partie 1, 17 minutes

Dépollution 2004 – description du protocole et mise en oeuvre.

 

Partie 2, 10 minutes

Dépollution 2004 – conséquences.

Partie 3, 5 minutes

Comment l’eau potable peut être contaminée par les hydrocarbures.

Téléchargez les diapositives ici.

Prête-moi ton livre

Librairie Cave à vins Le Flo des motsC’est décidé vous arrêtez de boire l’eau du robinet ? Ce soir, allez-donc prendre un verre de vin à la librairie-cave à vins Le Flo des mots, 6 Quai Léopold Suquet, à Sète. La soirée démarre à 19h30 : vous y entendrez des lecteurs qui auront chacun 5 minutes pour vous convaincre de lire le livre de leur choix. Si vous apréciez l’ambiance, vous pourrez rester dîner.

Prochaine soirée au Flo des mots le 3 mars : concert baroque et romantique à 20h00, sur réservation (04.67.51.31.83 ou leflodesmots @ leflodesmots.com).