Monthly Archives: January 2007

Francis Crouzet raconte Thau

Mardi, Francis Crouzet est venu prendre un café à la maison et livrer une petite partie de ses souvenirs de Thau à la caméra. Avant, Francis était avant tout un cousin éloigné de mon beau-père. Aujourd’hui, à travers les souvenirs qu’il me confie, je nous découvre une préoccupation commune: l’assainissement des eaux de l’étang, pour continuer à pouvoir manger ses huitres, moules et daurades, s’y baigner, plonger à la rencontre de ses fameux hippocampes, ascidies, herbiers de zostères…

Francis Crouzet est aujourd’hui connu comme le Conseiller Régional du Canton de Sète 1. Mais il m’apparaît surtout comme un pionnier de l’écologie; se lançant dans la protection des étangs du Languedoc dès 1970, en réaction au comblement d’une partie de l’étang de Thau pour réaliser l’île de Thau. A cette époque, les étangs perdent 30% de leur surface, et c’est une réelle situation de crise à laquelle Francis Crouzet fait face.

Cette rencontre est forte d’inspiration pour moi – j’en sors pleine de pistes pour continuer à m’informer sur le passé de l’étang, la qualité de ses eaux, et ce qu’il faudrait faire pour lever la menace d’un déclassement en catégorie C. L’invitation est claire pour qu’une coordination plus efficace autour de l’étang se mette en place.

Souvenirs d’enfance à la Pointecourte, 5 min


Naissance d’une vocation pour la défense des étangs, 5 min


Présidence de l’Association pour la protection des étangs, 5 min


Assainissement des eaux de Thau, hier, demain, 10 min


Conseiller Général depuis 1988, 10 min


A lire en parallèle: l’article Ces dépôts et rejets qui empoisonnent l’étang de Thau publié par le Midi Libre aujourd’hui. L’article dresse la liste des points noirs et efforts récents d’amélioration des eaux se déversant dans l’étang. Le journaliste Patrice Castan a visité les zones polluantes recensées avec le conseiller général Christophe Morgo.

Il semble donc y avoir un intérêt notable, dans la plupart des communes riveraines, ainsi qu’au Conseil Général, pour l’amélioration des eaux de l’étang. Il me tarde maintenant que se mette en place une action intercommunale aussi efficace que celle du Syndicat Mixte du lac d’Annecy. Il a fallu 50 ans pour que le lac d’Annecy devienne le lac habité le plus pur du monde. Pas de temps à perdre pour Thau!

Etape suivante: je souhaite assister et filmer le prochain conseil public de la CABT (Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau). C’est peut-être là que les énergies nécessaires à la sauvegarde de l’étang se réunissent en ce moment?

Roses des vents

Dimanche, Jean-François Tudesq de l’association de voile de Balaruc les Bains m’a expliqué pourquoi il y a plusieurs roses des vents dans la région. Le vent dominant souffle perpendiculairement à la côte. Comme le Golfe du Lion est courbe, l’orientation du vent dominant change quand on va de Marseille à Perpignan. Ainsi, à Marseille le mistral souffle du nord, puis s’oriente nord-ouest en se rapprochant de Sète. Il finit même par changer de nom et devenir tramontane vers Narbonne. La tramontane change de direction trois fois sur le Golfe du Lion: de Nord Est à Marseille (en provenance des Alpes), il devient vent du Nord à Sète (en provenance des Cévennes), puis Nord Ouest à Perpignan (en provenance des Pyrénées). Dans tous les cas, la tramontane “traverse la montagne”.

Rose des Vents
Merci à Jean-Marie Pesce pour sa rose des vents du pays de l’Occitan, tirée de l’Armanac Cetori. Elle vient compléter celle des pêcheurs de l’étang de Thau, dont j’ai parlé ici.

Pour conclure, un proverbe de Thau: “Gregau matinet, labech tardet”. “Grec le matin, largade le soir”.

Balaruc le Vieux, vidéo non grata

Le conseil municipal de Balaruc le Vieux a eu lieu hier soir. Après avoir filmé celui de Balaruc les bains, je voulais faire pareil. Deux jours avant, j’ai appelé la mairie pour prévenir de mon intention. Je pensais que l’exemple de Balaruc les Bains suffirait. Non, c’est raté. Monsieur Serres, Maire de Balaruc le Vieux, m’a demandé un courrier et un rendez-vous expliquant mes intentions. Je le rencontre jeudi prochain.

Le conseil d’hier soir a traité de 8 questions, dans une ambiance détendue. En plus des 11 élus, 9 “administrés” assistaient au conseil.

Toutes les décisions à l’ordre du jour ont été approuvées à l’unanimité:

    1. Modification du tableau des effectifs de la Mairie: suite au décès de M. Granier, Directeur Général des Services, un poste de secrétaire de mairie est créé en remplacement.
  1.  
      • Assainissement des eaux usées,  • Mise en valeur du cadre de vie,

      • Préservation de l’environnement, 

      • Pollution de l’air, 

      • Gestion des déchets, 

      • Gestion de l’énergie (?) 

      • Equipements sportifs et culturels d’intérêt communautaire. 

  2. 2. Ouverture d’une ligne de trésorerie de 500 000 Euros: le retard des travaux du lotissement des Vignés de 6 mois provoque des difficultés pour terminer de payer les travaux de la nouvelle école maternelle. Les élus ont précisé que ce retard n’est pas de la faute de Balaruc le Vieux. Il est généré par les services techniques de l’état, qui n’ont toujours pas approuvé le schéma d’évacuation des eaux fluviales du fait de son interconnexion avec Balaruc les Bains. Ce schéma est pourtant parfaitement aux normes, mais il semble que Balaruc les Bains ne le soit pas…            3. Cession de terrains de Carrefour au profit de la Mairie de Balaruc le Vieux pour 1 Euro symbolique: ces terrains ne sont pas constructibles. Ils se composent essentiellement de rondpoints, d’espaces verts et de voies d’accès. En contrepartie, Balaruc le Vieux prendra en charge la moitié des frais de cession, ainsi que les frais de géomètre. Cette cession était déjà prévue dans la convention de 1982, il s’agit donc ici d’une régularisation.

    4. Attribution de compensation de charges d’un montant de 746 000 Euros: la commission locale de redistribution des charges de la CABT (Communauté d’agglomération du Bassin de Thau) reverse ce montant au crédit de Balaruc le Vieux.

    5. Amendement du budget communal de décembre 2006 pour 800 Euros: pour payer une échéance d’emprunt, cette somme sera prise sur le budget des services techniques.

    6. Modification des compétences de la CABT – article 5 de l’arrêté de création. Les compétences de la CABT sont les suivantes:

    7. Procédure adaptée et délibération pour toute dépense dépassant 4 000 Euros: des devis détaillés seront réalisés pour le repas des anciens (prévu le 17 mars 2007), ainsi que pour l’assurance communale. Une recommandation sera présentée lors d’un prochain conseil municipal pour délibération.

    8. Question diverse: afin de pouvoir régler la totalité des travaux effectués pour la nouvelle aire de sport, le conseil a approuvé un dépassement de 2 200 Euros, le clôturage ayant couté plus cher que prévu.

C’était mon premier conseil municipal à Balaruc le Vieux. Je regrette de n’avoir pas pu le filmer: des imprécisions peuvent s’être glissées dans mes notes. Toutes mes excuses par avance, et n’hésitez pas à me les signaler.

La fabrique de tambourin quitte l’étang de Thau

TambourinsIl faut se dépêcher de rendre visite à Marc Masscheleyn, à l’unique fabrique de tambourin française, encore quelques jours au bord de l’étang, à Balaruc les Bains. La fabrique sera relocalisée 50 km dans les terres, à Gignac, début du mois de février.

La passion de Marc pour le tambourin est communicative, et je regrette de ne pas l’avoir questionné plus tôt – Marc est un ami, il a grandi avec mon mari, je le connais depuis que je suis arrivée à Balaruc. Si je m’y étais prise plus tôt j’aurais pu commander des tambourins pour toute la famille, voila un cadeau de Noël original – surtout pour des Nancéiens.

Marc et la mairie de Balaruc avaient pourtant bien travaillé ensemble pour que ce particularisme très local, composante du circuit touristique, reste balarucois. C’est la fédération nationale du tambourin qui en a décidé autrement.

En bonne néophyte, je suis allée voir le site de la fédération. L’historique du jeu y est moins détaillé que dans la présentation vidéo de Marc ci-dessous. La page expliquant les règles du jeu est assez succincte… Rien ne vaut une visite à la fabrique pour découvrir ce jeu et avoir envie de s’y mettre !

Dépêchez-vous…

Historique du jeu, 10 minutes


Historique de la fabrique, 5 minutes


Fabrication d’un tambourin en direct, 20 minutes


Relocalisation à Gignac, 5 minutes