Sur la planche

Je ne fais que passer…

Jeudi 12 juillet, à 21 heures, je serai au cinéma Le Taurus de Mèze, pour y voir Sur la planche de Leïla Kilani.
En partenariat avec le Festival de Thau 2012, le cinéma organise un débat après la projection, avec Michel Négrell, philosophe qui animera les échanges sur le thème : La place et le devenir de la jeunesse d’ici et d’ailleurs dans notre monde contemporain, pour quel “à-venir” ?

 

 

Cette semaine-là, toujours dans le cadre du partenariat avec le Festival de Thau, le cinéma programmera aussi “Indignados” de Tony Gatlif.

Tarifs habituels.
Cinéma municipal Le Taurus
Ville de Mèze
34 140 MEZE
04-67-43-81-70

Cliquez ici pour le programme complet du Festival de Thau.

L’étang de lire 2011

Programme très tentant de l’Étang de lire, festival jeunesse du livre et de l’environnement, ce week-end.

J’emmène les enfants ce soir à 17 heures au Château Girard de Mèze, au spectacle Travelling Palace Cirque de la Compagnie Goldini.

Un ami dessinateur, Didier Millotte, illustrera demain dimanche à 11 heures un conte raconté par Hélène Le Gallic de la Compagnie Contatouva.

En route !

Quel avenir pour nos territoires ?

Vendredi soir, 20h30 à la MJC de Poussan, je répondrai à l’invitation de la Ligue des Droits de l’Homme.

Au programme du débat :
Quel avenir pour nos territoires de vie ?
Depuis plusieurs années, la Ligue des Droits de l’Homme appelle à la vigilance citoyenne pour le respect du droit à un environnement sain, pour que les choix politiques s’imposent sur la raison économique et ne soient pas le fait uniquement des élus.
Sur le territoire du nord du bassin de Thau, deux projets ouvrent le débat sur cette thématique :

  1. Le projet national d’exploitation du gaz de schiste causant une dégradation environnementale incommensurable est depuis plusieurs mois au centre de nombreux débats. Les départements de l’Aveyron, du Gard, de la Lozère et de l’Hérault sont concernés par le permis de Nant. Celui-ci s’étend jusqu’à certaines de nos communes.
  2. A Poussan, la création sur plus de 100 hectares d’un Hinterland, base arrière du port de Sète servirait de plate forme logistique, de lieux de stockage aux importateurs et exportateurs. La commune de Poussan a déjà émis un accord de principe pour la cession des parcelles. Pourtant, de plus en plus de personnes émettent de grandes réserves sur ce choix qui ne semble pas être compatible avec la notion de développement durable, dont la prise en compte est essentielle pour notre avenir.

Rouquerols ou roquerols ?


J’ai un doute : le phare de l’étang qui a donné le nom à ce blog, est-ce roquerols ou rouquerols ?

  1. D’après Midi Libre, Brassens allait se baigner à rouquerols.
  2. D’après mon beau-père pêcheur à la retraite, c’est à roquerols qu’on trouvait les meilleures moules sauvages.
  3. D’après moi, il est peut être temps de changer le nom de ce blog : personne n’arrive à l’épeler correctement !

Mais c’est bien là que Brassens allait se baigner, c’est lui qui le dit, même s’il ne nomme pas le bout de rocher avec le phare dont il a fait sa destination préférée … Il n’y a qu’un seul phare sur un rocher dans cet étang ! L’homme jaune, à l’entrée du canal de la Pointecourte, ça ne compte pas ! L’homme jaune, ou l’homme noir, d’ailleurs, j’ai un doute ? Jaune, noir, Rouquerols, Roquerols …

Découvrez Le “Sauve qui peut” de Brassens retrouve l’Etang de Thau sur Culturebox !